Réservez votre rendez-vous santé dès maintenant!

Protéger les jeunes par la prévention

 

Une approche proactive et préventive à l’adolescence peut garder les adolescents en bonne santé. Plusieurs vaccins sont importants pour les jeunes d’aujourd’hui – le présent numéro met l’accent sur la prévention du virus du papillome humain (VPH) et de la méningite.

<a href="http://www.freepik.com/free-photo/girl-smiling-making-an-auto-photo-with-her-friends-around_987046.htm">Designed by Freepik</a>

Le VPH et la méningite à méningocoques partagent quelques caractéristiques fort importantes – les adolescents et les jeunes adultes sont à plus haut risque d’infection. Les virus responsables se propagent facilement par contact étroit, et des personnes qui ne présentent aucun symptôme peuvent être porteuses à leur insu.

Prévention du virus du papillome humain (VPH)

Environ 75 % des Canadiens sexuellement actifs contracteront au moins une infection au VPH dans leur vie, le plus souvent entre les âges de 15 et 24 ans1. Certaines souches de VPH comportent un risque accru de cancer du col de l’utérus, deuxième cancer le plus fréquent chez les femmes canadiennes de 20 à 45 ans2.

Le VPH se transmet par des contacts sexuels peau-sur-peau. Les préservatifs (condoms) réduisent le risque, mais ne fournissent pas une protection complète. Les tests Pap peuvent détecter des changements aux cellules du col de l’utérus avant que le cancer ait le temps de se développer.

Le moyen le plus efficace pour éviter l’infection par le VPH est la vaccination idéalement (mais pas nécessairement) avant qu’une personne devienne sexuellement active. Le vaccin est approuvé pour les femmes de 9 à 45 ans et pour les hommes de 9 à 26 ans. Le plus récent vaccin contre le VPH protège contre 7 types de virus liés à 90 % des cancers du col utérin1.

Protégez-vous – Pour en savoir plus, rendez-vous sur InfoVPH.ca/fr/ ou sur Sexandu.ca où vous trouverez des informations claires et faciles à lire sur le VPH. Ces informations s’adressent particulièrement aux adolescents. Vous pouvez aussi consulter SOGC.orgpour connaître les plus récents développements concernant la sécurité des vaccins contre le VPH.

Méningite à méningocoques 

Un Canadien sur cinq, adolescents et adultes en bonne santé, est porteur de la bactérie méningococcique qui se propage lors d’un contact étroit avec la salive, par la toux, les baisers ou l’échange d’articles comme les cigarettes, le rouge à lèvres, des ustensiles ou les embouchures d’instruments de musique3.

Les méningococcies invasives touchent en moyenne 200 Canadiens par an, avec des conséquences parfois dévastatrices. Environ 10 % des personnes qui développent une méningococcie invasive en meurent, souvent dans les 24 à 48 heures de la déclaration de la maladie. Un survivant sur trois souffrira de séquelles permanentes dues à des lésions cérébrales, de surdité ou perdra un ou plusieurs membres4.

La vaccination est la première et la meilleure solution – après la vaccination systématique contre le méningocoque (type C) donné aux nourrissons de 12 mois en bonne santé, les adolescents et les jeunes adultes devraient recevoir une dose de rappel qui contient le type C ou les types C, A, Y et W-1354. Les adolescents à risque plus élevé de contracter la méningite peuvent également s’informer auprès de leur médecin sur le vaccin MenB, puisque les taux de méningocoques du sérogroupe B ont augmenté ces dernières années5.

Protégez votre famille grâce à la sensibilisation – apprenez-en plus sur la méningite.

Présenté par Vaccins411.ca, pour savoir où aller pour vos vaccins!

Cette information ne doit pas remplacer les soins et les conseils prodigués par votre médecin. Votre médecin peut recommander des traitements différents en fonction de vos antécédents et de votre situation.

Cet article nous a été fournis par notre partenaire :          

Sources

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable avec le temps. Merci.

  1. Le virus du papillome humain (VPH) est l’infection transmissible sexuellement la plus répandue dans le monde à l’heure actuelle.
    http://www.sexandu.ca/fr/stis/hpv/
  2. JOINT POSITION STATEMENT: Safety of Gardasil HPV vaccine
    https://sogc.org/wp-content/uploads/2015/02/HPVvaccinePositionStatement_Final.pdf
  3. Meningococcus (Neisseria meningitis)
    http://www.meningitis.ca/en/MeningococcalDisease
  4. Invasive Meningococcal Disease
    http://www.phac-aspc.gc.ca/im/vpd-mev/meningococcal-eng.php
  5. The Recommended Use of the Multicomponent Meningococcal B (4CMenB) Vaccine in Canada
    http://www.phac-aspc.gc.ca/naci-ccni/mening-4cmenb-exec-resum-eng.php#toc_4b

Faites partie du réseau clic santé!