Réservez votre rendez-vous santé dès maintenant!

Vaccins grippe saisonnière et antipneumococcique

La saison de la grippe sera bientôt à nos portes – elle commence en novembre et se poursuit jusqu’en mars. Votre famille est-elle prête? Plus de temps à l’intérieur signifie une exposition accrue aux virus et aux bactéries qui causent la grippe et la pneumonie, cette dernière étant une complication fréquente et potentiellement grave de la grippe 1.

Vous ne savez pas si vous devriez vous faire vacciner contre la grippe ou contre la maladie pneumococcique? Rappelez-vous que ces maladies se propagent facilement par des gouttelettes aéroportées lorsque quelqu’un tousse ou éternue et qu’elles sont contagieuses dans les jours qui précèdent et qui suivent immédiatement l’apparition des symptômes chez la personne infectée1. Les virus ont la vie dure et certains, comme le virus de la grippe, peuvent survivre sur une surface telle que les billets de banque pour une période pouvant atteindre 17 jours2.

La vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée pour tous les Canadiens de 6 mois et plus1. Une dose unique du vaccin antipneumococcique est recommandée pour les nourrissons et les enfants de moins de 4 ans, pour les enfants et les adolescents qui souffrent d’asthme3, pour les adultes qui souffrent de diabète, d’asthme, de maladies rénales ou d’une maladie immunodéficiente, pour les alcooliques et les fumeurs ainsi que les personnes de 65 ans et plus4.

Des effets positifs importants

vaccination grippe

On estime que 4 000 personnes meurent chaque année au Canada en raison de la grippe et de ses complications5. Une grande étude néerlandaise a constaté que, en plus de réduire le risque de contracter le virus de la grippe, la vaccination réduit de moitié les complications liées à la grippe ou à la pneumonie. La vaccination peut aussi diminuer de 70 % l’hospitalisation attribuable à la grippe, à la pneumonie, à d’autres maladies respiratoires aiguës, à une crise cardiaque, à l’insuffisance cardiaque congestive et aux accidents vasculaires cérébraux ou au diabète6.

Le vaccin antipneumococcique utilise une version affaiblie de la bactérie Streptococcus pneumonia pour aider le corps à produire des anticorps protecteurs. La bactérie peut causer plusieurs maladies graves et mortelles, y compris la pneumonie bactériémique (infection pulmonaire avec présence de bactéries dans le sang), la septicémie (bactéries dans le sang) et la méningite (inflammation autour du cerveau)8. La vaccination réduit également le risque de décès et de complications chez les adultes hospitalisés souffrant de pneumonie communautaire6.

Personnes à risque

Songez à vous faire vacciner si vous êtes souvent en contact étroit, à la maison ou au travail, avec des personnes (mentionnées ci-dessous) qui pourraient être vulnérables à l’infection ou si l’une de ces catégories de risque s’applique à vous1,8 :

  • nourrissons et jeunes enfants (en particulier ceux qui sont en âge de fréquenter une garderie);
  • personnes de 65 ans et plus (en particulier celles qui vivent dans une maison de soins infirmiers);
  • femmes enceintes qui doivent accoucher pendant la saison grippale;
  • personnes vivant avec une maladie chronique (maladie cardiaque ou pulmonaire, insuffisance rénale, asthme ou diabète);
  • personnes qui voyagent (en particulier dans l’hémisphère sud, où la saison de la grippe va d’avril à octobre).

Le vaccin contre la grippe et le vaccin pneumococcique peuvent être administrés en même temps – par conséquent, en recevant le vaccin antigrippal annuel, demandez à votre médecin s’il est approprié de recevoir le vaccin antipneumococcique pour vous protéger et protéger les membres de votre famille7.

Ce que vous ne savez pas peut vous faire du tort :

Vaccins411 a fait des recherches et compilé une liste de conseils utiles, d’articles et de ressources sur la grippe et les maladies pneumococciques. La liste est publiée sur la page des ressources de Vaccins411.

Ce texte est une présentation de notre partenaire   

Cette information ne doit pas remplacer les soins et les conseils prodigués par votre médecin. Votre médecin peut recommander des traitements différents en fonction de vos antécédents et de votre situation. 

 

Retour à la page d’accueil

Sources

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable avec le temps. Merci.

  1. Une déclaration d’un comité consultatif (DCC) – Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI)
    http://www.phac-aspc.gc.ca/naci-ccni/flu-2016-fra.php
  2. Germs: Everyday Items with the Most Bacteria
    http://www.medicinenet.com/cold_and_flu_13_germiest_places_pictures_slideshow/article.htm (en anglais uniquement)
  3. Guide de poche pour les vaccinateurs vaccin contre le pneumocoque chez l’enfant
    http://www.immunize.ca/uploads/posters/pneumo2015/pneumo2015_children_f.pdf
  4. Guide de poche pour les vaccinateurs vaccin contre le pneumocoque chez l’adulte
    http://www.immunize.ca/uploads/posters/pneumo2015/pneumo2015_adults_f.pdf
  5. Do flu shots really work?
    http://resources.cpha.ca/immunize.ca/data/1856e.pdf (en anglais uniquement)
  6. Influenza and Pneumococcal Immunization
    http://guidelines.diabetes.ca/browse/chapter19 (en anglais uniquement)
  7. Pneumococcal Vaccines
    https://myhealth.alberta.ca/health/pages/conditions.aspx?hwid=tv8594& (en anglais uniquement)
  8. Prevention Of Pneumococcal Infections Secondary To Seasonal And 2009 H1N1 Influenza
    http://www.cdc.gov/h1n1flu/vaccination/public/public_pneumococcal.htm (en anglais uniquement)

Faites partie du réseau clic santé!